SCIC LES SPOTS

La genèse

Le Spot ainsi que l’association gérante éponyme sont nées en 2013. Le Spot est un tiers-lieu de 500 m² aux actions transversales (culturelles, économiques et sociales) situé dans le quartier Gambetta-Richelieu (QPV) à Nîmes.

Le lieu a été pensé dès le départ en tandem avec l’Expo de Ouf, un temps fort nîmois qui rassemble chaque année depuis 10 ans des milliers d’habitants du quartier et de la métropole et de touristes autour d’un parcours artistique de fresques monumentales réalisées par des street-artistes dans le quartier Richelieu-Gambetta.

L’évènement qui dure près de 2 mois est jalonné d’autres formes d’art urbain comme des performances dans l’espace public et du spectacle vivant (concerts, théâtre).

Dès les débuts du Spot, l’équipe a été animée par une volonté de revaloriser un quartier défavorisé et abandonné par le biais de l’art et de la culture.

La reconnaissance de l’action menée par le Spot par de nombreux acteurs institutionnels, associatifs et privés sur le quartier Gambetta-Richelieu a permis à l’association de créer et d’occuper temporairement trois autres lieux : L’archipel entre 2016 et 2020 dans le quartier Richelieu, Chez Mémé entre 2015 et 2018 dans le quartier Gambetta, et le Vaisseau 3008 entre 2020 et 2022 dans le quartier de la Placette.

Autour de ces différents lieux gravitent de nombreux artistes, collectifs, travailleurs indépendants, entreprises et associations qui sont tour à tour hébergés, bénéficiaires, partenaires ou encore intervenants dans ces espaces en transition. Des échanges informels de compétences, des collaborations et même des consortiums d’acteurs se créent dans les couloirs ou au détour d’un café pris sur la terrasse.

La SCIC Les Spots naît en janvier 2019 avec la volonté d’être une boîte à outil pour le territoire, ayant pour 3 objets :

  • Le développement de tiers-lieux
    Conseiller, animer, accompagner, gérer
 
  • L’urbanisme de transition
    Occuper un espace vacant, dynamiser un quartier, tester des usages, préfigurer le futur projet
 
  • La dynamisation durable du territoire
    Accompagner des projets favorisant des dynamiques sociales et culturelles sur un territoire

L’articulation de ces trois objets peut se lire comme une volonté de dynamiser les territoires en défendant un urbanisme de transition, dont le caractère temporaire doit permettre l’activation d’une dynamique locale entre habitants, acteurs associatifs, publics et privés et la préfiguration du futur quartier.
Et ce, en utilisant l’art et la culture comme puissant levier de transformation et de lien social.

une scic au service des territoires

C’est à l’occasion d’un accompagnement DLA que cette myriade d’acteurs jette les premières volontés de constituer un outil de travail coopératif qui leur permettra d’unir leurs compétences et de mutualiser les opportunités pour mieux faire face à la précarité du secteur culturel et créatif, et à ses nouvelles formes de travail (auto-entreprenariat, intermittence, indépendants etc).

Les valeurs fondamentales

  • Prééminence de la personne humaine
  • Démocratie
  • Solidarité
  • Sociétariat multiple ayant pour finalité l’intérêt collectif
  • Ouverture d’esprit
  • Droit à l’expérimentation et à l’erreur
  • Intégration sociale, économique et culturelle

LA PHILOSOPHIE ET LES POSTURES

  • Reconnaissance de la dignité du travail
  • Droit à la formation
  • Responsabilité dans un projet partagé
  • Transparence et légitimité du pouvoir
  • Pérennité de l’entreprise
  • Droit à la créativité et à l’initiative
  • Ouverture au monde extérieur
  • Pluridisciplinarité et hybridation des compétences
  • Transmission solidaire entre générations de collaborateurs
  • Posture alternative et innovante sans se mettre en obstacle ou en confrontation avec les institutions

la gouvernance

La SCIC dispose de 5 collèges :

Un collège de fondateurs : les créateurs

Un collège de bénéficiaires : les professionnels qui souhaitent participer à des projets de la SCIC ou rejoindre le réseau existant

Un collège de salariés : les salariés qui souhaitent participer aux prises de décisions

Un collège de partenaires : les personnes physiques ou morales qui souhaitent participer aux prises de décision

Un collège d’usagers : les habitués des lieux qui veulent prendre part

 

Une part coûte 50e et le pouvoir décisionnaire est réparti ainsi : 1 personne = 1 voix

l'articulation avec l'association le spot

  • La SCIC Les Spots est chargée de l’exploitation des bâtiments qu’elle occupe (résidents, bar/restauration, gestion des équipements techniques, entretien des locaux, etc.).

  • L’association Le Spot est chargée de l’animation de ces lieux (programmation culturelle, gestion du bénévolat, etc.).

Le partenariat de ces deux structures est motivé par la possibilité d’être complémentaires en mutualisant leurs moyens et leurs compétences.

Trois fois par an, les CAs de l’association et de la Scic se réunissent. Les partenaires associatifs sont conviés à des rencontres chaque année, à l’occasion de l’AG.