Son Histoire

 

– Mai 2013 :

Suite à l’Expo de Ouf ! 1 qui vient d’avoir lieu dans un appartement de Nîmes, un propriétaire privé nous propose spontanément un bâtiment de 500m² pour faire une deuxième édition de l’Expo de Ouf . On a carte blanche ! Ensuite il retapera le bâtiment de A à Z pour un projet immobilier.

 

1 2

– Septembre 2013 :

Pendant tout l’été, on retape le bâtiment (il était abandonné depuis 8 ans) : électricité, plomberie, sorties de secours … Tout y passe ! On fait le minimum syndical, et plus de 30 artistes nous rejoignent au fur et à mesure pour créer du sol au plafond !
Il y a même une rampe de skate en béton qui a prit place dans la salle de concert !

On ouvre en grand, avec une programmation chaque jour de la semaine, pendant un mois : c’est ouf !

En cours de route, le proprio nous apprend qu’il laisse tomber son projet immobilier, et que si on le souhaite, il peut nous louer le lieu pour pas cher ! On trouve un terrain d’entente :

Nous lui payons les charges relatives au bâtiment pour que celui-ci ne lui coûte plus d’argent, et en contrepartie, nous réalisons bénévolement des travaux de re-valorisation du bâtiment, qui en a bien besoin.

On signe un bail de 3 ans, au bout des 3 ans, celui-ci devra être re-négocié à la hausse en fonction de l’évolution que le projet aura subi.

 

8

 

5

 

 

4

 

 

6

 

– 2014 / 2015 /2016 :

Il y aurait tant à dire … En bref : Depuis le début nous sommes dans une phase d’investissement. Le moindre centime gagné part dans les travaux. Donc toute l’équipe est bénévole avec une activité professionnelle en parallèle.  ! Le Spot est devenu un outil qui nous permet de développer toutes nos activités.

Et entre les périodes de travaux, on accueille des artistes de toutes horizons pour des expos, des performances, des concerts … des ateliers pédagogiques, des conférences … Et ce n’est que la partie visible de l’iceberg !

 

10

 

 

 

11

 

 

9

 

 

– Fin 2016 :

Nos proprios veulent vendre le bâtiment… On tremble, on doute, on a presque trouvé un partenaire qui rachèterait le bâtiment et nous garderait en tant que locataires à l’intérieur….! Et finalement cela tombe à l’eau.

On en parle à nos proprios. : après moults rebondissements, nous trouvons un nouveau terrain d’entente avec un loyer évolutif, et on repart pour 6 année de bail.

Du coup on repart de plus belle, on refait des travaux, tout en continuant de s’éclater avec les artistes, les bonnes volontés, et surtout notre public !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *